RECHERCHE
ACTUALITÉ | CONTACT
Références
Références > Structures complexes


Structures complexes

1998 - 2001.

  • Maître d'ouvrage
    PB6 Développement.


  • Maître d'oeuvre
    Architecte :
    - Peï-Cobb-Freed & Partners
    - Saubot Rouit Associés

    Structure :
    - setec tpi


  • Entreprise principale
    Bateg.


  • Caractéristiques principales
    Tour à usage de bureaux de :
    6 niveaux en infrastructure.
    41 niveaux en superstructure.
    Surface utile brute : 57 000 m2.

    Montant des travaux : 600 MF.

La tour PB6 est située à la Défense entre la tour Atlantique et le Centre Commercial des Quatre Temps. Les 41 étages de 3,45 m qui la composent la hissent à 148 m du parvis de la Défense.

Le Maître d'Ouvrage de ce projet est PB6 Développement, contrôlé par le groupe américain HINES, l'un des plus importants promoteurs privés du monde.

Le volume vertical de la tour s'inscrit sur un plan en forme d'amande. Ce volume est découpé sur sa façade nord par une faille verticale se réduisant jusqu'au niveau correspondant à la voûte de la "Grande Arche".

La structure porteuse de la tour est réalisée en béton armé à hautes performances. Les efforts horizontaux sont repris d'une part, par un noyau central de 31 x 14,10 m et d'autre part, par 16 poteaux de façade et 2 poteaux intérieurs réalisés en béton hautes performances. Les poteaux les plus sollicités reprennent un effort de compression d'environ 4 500 t.

Un modèle complet aux éléments finis a été bâti pour étudier le comportement statique et dynamique de la tour.
  • Mission de setec tpi
    - maîtrise d'oeuvre structure complète,
    - études d'avant projet structure,
    - établissement du dossier de consultation des entreprises pour la partie structure,
    - suivi des travaux et contrôle des plans d'exécution.

Calculs complexes et bétons hautes performances pour une tour très élancée

L'élancement important de la tour, caractérisé par une largeur de noyau de 14,10 m pour une hauteur totale de 180 m, a nécessité une étude très poussée des effets du vent, associant essais en soufflerie réalisés au CSTB de Nantes, traitement statistique de données de Météo France et calcul probabiliste prenant en compte la vitesse de l'incidence du vent.

L'un des principaux critères de dimensionnement a été le respect de l'accélération en tête de la tour limitée à 1,8 % de g sous vent décennal.

L'emploi de bétons hautes performances, prévus en B80 pour les poteaux et en B60 pour le noyau, a permis d'optimiser la structure pour répondre également à des contraintes architecturales fortes.
Structures complexes